lunes, 13 de febrero de 2012

La bruine remplace les flocons




Dunkerque, 1 ºC. La Royale. Cafe Restaurant, 2 vin rouge 6€. Librerie Papelerie Majuscule, HAKAN NESSER, The Inspector and Silence, 10,68€.

PRÉSIDENTIELLE - Les principaux candidats vantent en choeur les mérites du «made in France», mais ils font fabriquer leurs produits dérivés à l'étranger. «20 Minutes» a fait du shopping dans les QG de campagne...


En pleine crise économique, aucun candidat à la présidentielle n’échappe au débat sur le «made in France». A tel point qu’ils s’en disputent même la paternité. Mais il y a un fossé entre les discours et les actes. 20 Minutes est allé vérifier dans les boutiques des partis si les candidats appliquaient à leurs produits dérivés la fameuse règle du «made in France»…
«Les gars de la Marine» fabriqués au Bangladesh
«La Poste vient de se fournir en scooters Taïwanais! Et vous trouvez ça normal?» Il est un peu plus de 21h, le 11 décembre dernier, quand Marine Le Pen harangue la foule qui lui fait face dans une salle de Metz. Pourtant, un coup d’œil sur l’étiquette des t-shirts «Les gars de la Marine» (10 euros) suffit à constater que la candidate qui vante le protectionnisme économique s’approvisionne elle aussi en Asie du sud est. Au Bangladesh très exactement. «Oui, ils viennent de l’étranger, reconnaît Paul-Alexandre Martin, responsable de la boutique. Mais ils sont floqués en France… En tous cas, ce sont les produits qui se vendent le plus en ce moment.» En revanche, assure le responsable, les briquets sont, eux fabriqués en France. Quant aux fameux strings ornés de la flamme tricolore, ils sont aujourd’hui en rupture de stock. «Leur fabrication, c’était une initiative personnelle d’un militant, assure Paul-Alexandre Martin. On n’a pas renouvelé l’expérience.» Enfin, avis aux collectionneurs, il reste en revanche d'importants stocks de produits datés de 1995 et de 2002. «On en avait trop commandés. Il nous en reste plein… » (...)

No hay comentarios: